Article La Depeche

En prénationale masculine, les Lislois remportent une victoire essentielle à Bruguières 31 à 25 (mi-temps : 17-12). Ce duel entre mal classés sonnait le glas du maintien pour le perdant. D’entrée de jeu, le scénario semblait déjà écrit. Face à une équipe locale d’expérience mais lourde, les Lislois opposaient leur jeunesse et leur vitesse. Grâce à un Axel impérial dans ces cages, la cavalerie faisait feu de tout bois avec des montées de balles bonifiées par les ailiers Remi Vergez et Lucas Ferrandis. Le score de 3-8 au bout de 12 minutes confirme la mainmise sur le match des Lislois. Cet écart, les Haut-Garonnais le traîneront toute la rencontre grâce à la défense centrale bien organisée autour de Guillaume Campo et de Théo Verdié. La fin de match a été un peu houleuse.

En excellence masculine, l’équipe II s’est inclinée à domicile 23-32. Comme toujours en handball, la défense est un élément majeur. C’est cette solidarité qui aura manqué aux Lislois, permettant aux Toulousains de se détacher inexorablement malgré les 15 arrêts de Fabien Tinelli dans les cages. Cette défaite opère un regroupement au classement dans une poule où tout reste possible.

Les moins de 17 ans féminines n’ont, quant à elles, pas failli à leur statut en s’imposant 30 à 27 face à Rabastens. C’était un duel au sommet entre les deux équipes invaincues. Pas venues en faire valoir, les Pyrénéennes profitaient de la léthargie des locales pour prendre un ascendant déterminant (7-11). Heureusement, grâce au duo A. Ransan et N. Vilbois, les Lisloises revenaient au score et c’est même sur un tir impossible sur jet franc direct d’Annie Bohn qu’elles rejoignaient les vestiaires sur un score de parité. Retour tonitruant avec le réveil de l’attaque bien emmenée par Romane Labeguerie et Camille Marty conclue par une marge de 6 buts à la 42e minute. Cet avantage s’avérera déterminant malgré un réveil trop tardif de Rabastens. Bilan : une invincibilité confirmée et une première place confortée.

Une sortie dans le cadre du match de handball féminin France-Croatie avait été organisée à Toulouse par le club pour les joueurs et les parents. Ce fut un beau souvenir pour tous.