C’est du côté de Brax (47) que les lislois avaient rendez-vous pour le second tour de la Coupe de France Régionale. La tâche ne s’annoncait pas simple sans Pierre Savoldelli, Loïck Heureude et Théo Simonato. Sur un terrain bruyant et hostile malgré le faible nombre de spectateurs., et face à cette équipe qui avait eliminé Bruguieres au 1er Tour mais egalement 3 équipes de PréNationale Occitanie il y a 2ans, l’entraineur Verove Tanguy avait convoqué Jules Berger, 18ans, Remi Vergez le meilleur buteur de l’équipe 2 et Nadim Sellam, de retour de blessure.

Le début du match fut sérré entre les deux équipes, alors que Mathieu Radelet allumait les premieres banderilles. Puis petit à petit les Lislois, plus vifs et mieux armés dans le jeu commencèrent à trouver des solutions sur les ailes, puis autour des pivots Julien Fernandez et Guillaume Campo, auteurs tous deux d’un enorme chantier au sein de la défense adverse.
En face, les Lot et Garonnais n’ont d’autres solutions que de durcir le jeu, avec quelques mauvais coups au passage, et des sanctions plutot meritées. C’est ce qui permis à nos lislois de commencer à prendre le large, en exploitant facilement les supériorités numériques. En défense, la prise en strict du buteur advserse ajouta une nouvelle difficulté aux locaux qui mettront du temps à se réorganiser. Trop de temps même, puisque nos garçons continueront de faire enfler le score, face à une équipe à nouveau pénalisée, et sanctionné par Rodrigue Coicou à plusieurs reprises sur jet de 7 mêtres. Un dernier arrêt d’Axel Pierre-Emile permettra aux garçons de rejoindre les vestiaires sur le score de 19 à 11.

Dans les vestiaires, malgré la satisfaction concernant le jeu proposé, les garçons savaient que ce n’était pas terminé. Il fallait s’en douter, les locaux revinrent sur le terrain avec d’autres intentions, portés par leur public et par leur détermination.
Et alors que l’avance commençait à fondre comme neige au soleil, suite à des pertes de balles et des mauvaises passes pas vues en première période, les garçons ont réussi à revenir petit à petit dans le match. Mais revenus à seulement 2 buts à 10 minutes de la fin du match, et toujours plus agressif, Brax s’est mis à y croire. Mais ni d’un côté ni de l’autre les équipes ne parvenaient alors à convertir les occasions. Après un nouvel arrêt d’Antoine Albouy, c’est Théo Verdié qui redonna 3 buts d’avance aux Lislois, puis Nicolas Bocher à 5 minutes de la fin (23-26).

Menant 26-24 à 1 minute de la fin du match, c’est Mathieu Radelet qui mis un terme aux battements du tambour et aux derniers espoirs de toute la salle Braxeenne.
Les lislois repartent donc de Brax, avec la victoire, la ou tant d’équipes sont tombées avant eux. Et même privés de ses buteurs, les garçons ont réussi à créer du jeu et proposer un spectacle de qualité. Gage qu’ils espèreront aller le plus loin possible, et que ce match apportera aux plus jeunes l’expérience dont ils ont besoin pour franchir un cap.